Informez-vous sur la constitution d’une SAS

La mise à jour d’une annonce légale est-elle indispensable ?
juin 24, 2020

Informez-vous sur la constitution d’une SAS

La constitution d’une SAS

La création d’entreprises est de plus en plus la solution vers laquelle se tournent les gens pour faire face à la crise économique. Il faut développer ses talents, ses compétences et saisir les opportunités pour se sortir de la situation économique actuelle. Car, il y a un marasme économique qui touche le monde entier, si l’on se penche sur le cas de la France, la situation n’est pas aussi chaotique qu’aux Etats Unis d’Amériques. Il y’a encore quelques années, l’entreprenariat allait plutôt bien. De nos jours, le nombre de création augmente, et la forme juridique qui remporte la palme est la société par actions simplifiées. La SAS de son acronyme passe devant la société à responsabilité limitée, raison pour laquelle opter pour la constitution d’une SAS est un exemple à suivre.

Comment se déroule la constitution d’une SAS ?

Pour faciliter la compréhension des non-initiés, la SAS est une SASU avec plusieurs associés. Même dans l’acronyme, si vous faites attention il a été juste retiré le terme « unipersonnelle ». Mais, le plus important pour vous est de savoir comment monter une société par actions simplifiées. Pour la constitution d’une SAS, il faut constituer un dossier à travers des démarches administratives. La constitution d’une SAS commence par un regroupement des associés pour prendre les décisions et formaliser l’entreprise. La première étape est la rédaction des statuts de l’entreprise.

Pourquoi faire appel à un notaire pour une SAS ?

Il faut faire appel à un notaire pour valider les statuts et prendre en compte les différents apports de chaque associé. C’est en quelque sorte un encadrement juridique pour faciliter la rédaction des statuts. Certes, il est prévu que ce sont les associés qui sont appelés à établir les statuts. Mais, ils peuvent faire appel à un notaire pour les accompagner dans le processus de création de la SAS. Le capital de la SAS est constitué par les apports des chaque associé, la valeur et la nature des apports doivent être déterminé. De cette manière, le groupe a connaissance de l’apport de chacun. Les apports se font en numéraires ou en nature. Par exemple, un associé peut verser au capital, un bien immobilier. Celui-ci peut servir de siège social à l’entreprise, ainsi les coûts pour la location d’un bien, ne va pas s’imposer au bilan prévisionnel.

Qu’est-ce que doit contenir les statuts d’une SAS ?

Lors de la rédaction des statuts d’une SAS, il y a des mentions obligatoirement à inscrire lors de la constitution d’une SAS. Les éléments qui sont à la base d’une société sont : la dénomination sociale, le siège social et l’objet social. On entend par objet social, la raison d’être de l’entreprise, son cœur de métier. D’autres mentions sont la durée de la société, le montant du capital, le nombre d’actions émises et leur forme, les apports en nature et les avantages particuliers. Concernant les avantages des apports en nature, il s’agit ici de savoir leur contribution dans le fonctionnement de l’entreprise. Les mentions suivantes sont : la date de clôture, les règles de répartition du résultat et de constitution des réserves, les conditions relatives à la direction de la société et à la nomination du président de l’entreprise et autres. Ces mentions doivent être présentées parce que ce sont elles qui font justifier la constitution d’une SAS.